L’Amateur de cigares – Horacio, dix ans déjà – Cigaroscope 2021

L’Amateur de cigares – Dégustations Horacio – Cigaroscope 2019
9 Maggio 2019
Tasting Cigar – Horacio 1 Classic Gordo
3 Agosto 2021

L’Amateur de cigares – Horacio, dix ans déjà – Cigaroscope 2021

HORACIO

Le destin d’Horacio s’est scellé en 2008 sur un parcours de golf. Deux passionnés de cigares, Christophe Leroy et Fabien Gil, se croisent sur un green au Costa Rica. Le premier oeuvre dans les télécoms, le second commercialise des produits laitiers. Deux univers très éloignés des tabacaleras. Pourtant, les deux hommes, qui vivent à San José, tombent vite d’accord : ils souhaitent produire un cigare premium. « Nous sommes partis de zéro. Il nous a fallu tout apprendre de A jusqu’à Z : l’achat du tabac, la mise au point de la liga, le contrôle de la qualité… », confie Christophe Leroy. Si les ambitieux dans le domaine du cigare ont parfois bâti de somptueux châteaux en Espagne, force est de constater qu’Horacio, par ses blends fédérateurs et ses cepos iconoclastes, est parvenue à se faire une place de choix dans les humidors des civettes

Source: L'amateur de Cigare / Cigaroscope 2021 / N°145 Juillet 2021

Voir pdf

Un remarquable Chancel

Depuis son lancement en 2011, la marque n’a cessé d’évoluer. La manufacture, qui a changé quatre fois d’adresse à Estelí, emploie aujourd’hui une trentaine d’employés. « Horacio a réussi à fédérer et connaît un développement spectaculaire », assure François Soyez, dernier partenaire à avoir rejoint l’aventure (avec Christophe Leroy, Fabien Gil et Sylvain Toaldo). Distributeur de la marque via sa structure Cigares du monde, il ajoute : « Chez Cigares du monde, j’ai démarré avec 50 clients. Aujourd’hui, j’approvisionne 400 cavistes parmi les plus importants et ça va crescendo. » Depuis trois ans, les Horacio sont aussi distribués en Allemagne, au Benelux, dans plusieurs pays de l’Est et même en Afrique et dans les pays du Golfe. Les H5, H1, H6, les imposants Sled, Chancel, XXL sont des cigares plébiscités par les amateurs. « Depuis dix ans, la marque n’a rien cédé sur la qualité de ses produits. Ni sur les tabacs ni sur la production ou la fabrication », assure François Soyez. Plusieurs nouveautés, en cours d’élaboration, seront présentées cette année dont un Horacio « Édition 10e Anniversaire » produit en quantité limitée.

J.-P. G.
Source: L'amateur de Cigare / Cigaroscope 2021 / N°145 Juillet 2021

Voir pdf

HORACIO I

Fabriqué au Nicaragua

Cape : Équateur
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Costa Rica, Nicaragua
Gros robusto
152 mm × 60 (23,81 mm)
16,40 €

À l’oeil, ce cigare se montre appétissant dans sa livrée maduro parfaitement lustrée. Les premières bouffées annoncent d’emblée une dégustation riche et soutenue. Bien que la puissance s’apaise rapidement, les arômes sont généreux et très gourmands. Des notes boisées luxueuses (cèdre rouge) et chaleureuses sont au rendez-vous. Quelques pointes de tourbe fraîche, puis des notes de feuillage sec donnent une ambiance très automnale. Le rythme est parfait et les saveurs sont toujours plus engageantes. Malgré une palette aromatique restreinte, cette vitole réussit le tour de force d’être évolutive, changeante, onctueuse et confortable. La fabrication est sans reproche et le mélange parfaitement réussi. Un parfait compagnon d’après-dîner qui atteint cette année la note suprême.

HORACIO Jacques Chancel

(Édition limitée 2016)
Fabriqué au Nicaragua

Cape : Équateur
Sous-cape : Nicaragua
Tripe : Costa Rica, Nicaragua
Gros robusto
130 mm × 55 (21,8 mm)
15,80 €

Gros volume de fumée au démarrage : l’entame est tonique et poivrée. Rapidement, cette belle vitole se cale sur d’intenses notes de cèdre frais. La fumée est grasse. La puissance est assez élevée mais se calme un peu au cours du premier tiers. L’ensemble est équilibré, avec des notes de café. Au deuxième tiers, le Jacques Chancel gagne en profondeur. Les arômes boisés sont fins et longs, relevés d’une pointe de fraîcheur, et les sensations en bouche vraiment plaisantes. La vitole a gagné en gras. Les arômes deviennent ensuite plus verts (sousbois et écorce fumée) tandis que la fumée reste bien dense et que l’intensité monte. Les notes de café dominent, mais le tout reste équilibré. Le final est très aromatique avec des notes d’amandes grillées. Excellente vitole, de bout en bout, et évolutive : encore meilleure que par le passé !

Comments are closed.